Jörg Immendorff "Les théâtres de la peinture" - 28 mars au 14 juin 2015

Com affiche_Immendorff-web

Après avoir présenté les collections de Giuliano Gori, dont le thème était la constitution d’un territoire artistique « Arcadia in Celle » dans les collines de Toscane, puis celle de Bernard Massini sur la question de l’ambivalence de la nature humaine, la Fondation Marguerite et Aimé Maeght proposera cette fois, du 28 mars au 14 juin, de s’intéresser au choix de Michael Werner consacré à un seul artiste et à l’approfondissement de son œuvre, Jörg Immendorff. « C’est à travers son long compagnonnage, sa passion pour son œuvre, que nous avons choisi une suite d’œuvres avec comme personnage principal l’artiste sur différentes scènes picturales, sociales, épiques, amoureuses, mentales ou sur la scène de l’histoire de l’art telles qu’Immendorff les a imaginées. » précise Olivier Kaeppelin.

Né en 1945 en Allemagne de l’Ouest, Jörg Immendorff, qui fut l’élève de Joseph Beuys et le compagnon de route de l’allemand de l’Est A.R. Penck, laisse, malgré son décès prématuré en 2007, une œuvre immense tant par sa puissance picturale que par l’intensité de son engagement. L’exposition que lui consacre la Fondation Maeght, choix fait en commun avec Michael Werner, présente près de cinquante peintures des années 1970 à 2007 ainsi qu’une quinzaine de sculptures. Elle donne la part belle aux créations de la dernière période de la vie de l’artiste, peu montrées en France, et permet de mieux découvrir le sculpteur.

Grand dessinateur, peintre majeur, coloriste extraordinaire, Immendorff livre une vision singulière du monde, emmenant le public d’un théâtre à l’autre :  celui des grandes cités comme celui des « zones glacières » de certaines époques, banquise, ainsi que celui des cafés, bars, « bas fonds » prenant parfois des allures d’enfers, sans oublier le théâtre plus intime et plus spirituel de l’Histoire de l’art.

 Plus d'informations  

 

Découvrez des vidéos de l'exposition sur Creativtv.net

http://www.creativtv.net/2015/immendorff.html

 

 

 

 

Gérard Garouste « En chemin » - 27 juin au 29 novembre 2015

FM-Garouste-visuel com_web2

 

 

 

La popularité de Gérard Garouste n’a d’égal que sa singularité. « Ne demande jamais ton chemin à celui qui le connaît, tu risquerais de ne pas t’égarer » : cette phrase de Rabbi Nahman de Bratsla dit toute la démarche de l’artiste, qui choisit la figuration et l’étude des mythes comme il fait appel aux aventures de Don Quichotte ou de Tintin, pour mieux explorer aujourd’hui l’identité humaine.

 La Fondation Maeght lui consacre son exposition d’été. Elle rend ainsi hommage à ce peintre énigmatique, exposé dès les années 1980 dans les plus grandes galeries et musées nationaux et internationaux. Cette exposition invite ainsi à cheminer avec l’artiste, à découvrir ou mieux comprendre le mouvement dont il a fait son principe. Après une exposition consacrée à Jörg Immendorff, Olivier Kaeppelin, directeur de la Fondation Maeght, souhaite, avec Gérard Garouste, que l’on continue à s’interroger sur la figure engagée de l’artiste.

L’exposition proposée par la Fondation Maeght sera l’occasion de découvrir un ensemble de près de 80 peintures, sculptures et dessins avec des œuvres inédites, spécialement réalisées en 2015 pour cette exposition.

L’accrochage proposé se lit comme un parcours « provocateur » d’interprétations et d’associations libres. L’exposition présente des figures qui nous sont familières au fil des découvertes, ou, au contraire, gagnent en étrangeté. Les scènes d’inspiration littéraire dialoguent avec les portraits de famille et d’amis, comme dans un jeu de miroirs déformants. Les relations entre les œuvres suivent le fil de la pensée vive et intranquille du créateur.


 Communiqué 

 

 

 

 

 

Programmation 2015

L’artiste est un acteur et une figure essentielle de la Fondation Maeght. Il est une personne et un personnage. La programmation de l’année 2015 s’intéressera à la représentation, aux analyses, aux fictions dont il est l’objet à travers les œuvres, d’abord, de Jörg Immendorff, puis de Gérard Garouste, et enfin celles de Richard Deacon, Sui Jianguo et Henk Visch dans une situation de dialogue.

A la suite de la présentation des collections de Giuliano Gori, dont le thème était la constitution d’un territoire artistique « Arcadia in Celle » dans les collines de Toscane, puis de celle de Bernard Massini sur la question de l’ambivalence de la nature humaine, la Fondation Maeght proposera cette fois, du 28 mars au 14 juin, de s’intéresser au choix de Michael Werner consacré à un seul artiste et à l’approfondissement de son œuvre, Jörg Immendorff. « C’est à travers son long compagnonage, sa passion pour son œuvre, que nous avons choisi une suite d’œuvres avec comme personnage principal l’artiste sur différentes scènes picturales, sociales, épiques, amoureuses, mentales ou sur la scène de l’histoire de l’art tel qu’Immendorff les a imaginées. » précise Olivier Kaeppelin.

Avec Gérard Garouste, la représentation de l’artiste sera aussi au cœur de la grande exposition d’été du 27 juin au 29 novembre. Cet artiste habite un espace que Gérard Garouste a décrit lui-même : « cet espace est celui de l’intranquillité, de la folie ». Le personnage central est cet « Intranquille », titre d’un livre dont Gérard Garouste est l’auteur et où il s’agit d’un autoportrait, celui d’un fils, d’un peintre, d’un fou. (L’Intranquille. Autoportrait d’un fils, d’un peintre, d’un fou.)

Enfin, la dernière exposition de l’année qui débutera le 12 décembre sera une mise en situation, une mise en scène dans l’espace de la Fondation Maeght d’un dialogue entre trois sculpteurs contemporains, l’anglais Richard Deacon, le chinois Sui Jianguo et le hollandais Henk Visch, qui travaillent, échangent ensemble depuis plusieurs années et posent la question « Qu’est-ce qu’être un sculpteur, c’est-à-dire, qu’est-ce que la sculpture en 2014 ? ».


28 mars - 14 juin : Jörg Immendorff « Les théâtres de la peinture »

27 juin - 29 novembre : Gérard Garouste « En chemin »

12 décembre – 13 mars 2016 : Richard Deacon, Sui Jianguo, Henk Visch « L’aventure quotidienne de la sculpture »

Renseignements

Fondation Maeght
623, chemin des Gardettes
06570 Saint-Paul-de-Vence, France
Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63
Fax : +33 (0)4 93 32 53 22
E-mail : contact@fondation-maeght.com

Parking, bibliothèque, cafétéria, librairie. 

Informations et réservations groupes :
Tél. : +33 (0)4 93 32 81 63
Fax : +33 (0)4 93 32 53 22
accueil@fondation-maeght.com 

Ouvert tous les jours, sans exception :
Octobre-Juin : 10h-18h
Juillet-Septembre: 10h-19h
La billetterie ferme 30 minutes avant l'horaire de fermeture.
Fermeture à 16h les 24 et 31 décembre.


Le Café F vous accueille pour le déjeuner ou une pause gourmande. Horaires d'ouverture selon saison - Renseignements 04 93 32 45 96.
Le Café F sera ouvert à partir du 24 mars 2015 (sauf le lundi).

 
 

Tarifs

Adultes: 15 €
Groupes (+ de 10 personnes), étudiants et moins de 18 ans : 10 €
Enfants moins de 10 ans : gratuit
Droit de photographier et de filmer : 5 €
Entre deux expositions temporaires, certaines salles peuvent être fermées au public. Le tarif est réduit en conséquence.

 

Accès

En voiture par l'autoroute A8 :
De Cannes : sortie n° 47 Villeneuve-Loubet, Cagnes-sur-Mer, Vence.
De Nice ou d'Italie : sortie n° 48 Cagnes-sur-Mer, Vence.
Puis suivre direction La Colle sur Loup/Vence. La Fondation Maeght est avant le village de Saint-Paul-de-Vence.
 
En autocar :
De Nice , ligne n° 400 (Nice-Vence par St Paul).
Arrêt Fondation Maeght.
 
Aéroport : Nice Côte d’Azur
Gare SNCF : Cagnes-sur-Mer
 
 
 

La Société Générale est partenaire de la Fondation Maeght.

Logo Societe_generale_site_webFM
 
Accéder au site internet de la Collection de la Société Générale