Alberto Giacometti, Femme Cuillère, 1926-1927
Alberto Giacometti, Femme Cuillère, 1926-1927

Femme cuillère

Première sculpture monumentale dans l’œuvre de Giacometti, elle se présente de face, sans bras ni jambes, sur un piédestal. Figure verticale, inaccessible, dont l’hiératisme annonce les Femmes debout, et cependant symbole de fécondité par la forme évasée du ventre réceptacle. La version en bronze, fondue en 1954 par la fonderie Susse, est plus grande d’une vingtaine de centimètres que le plâtre original qui fut exposé au Salon des Tuileries en 1927 sous le titre Sculpture. Influencé par la visite qu’il fit durant l’hiver 1923-1924 à l’exposition d’Art africain et océanien qui se tenait au Musée des arts décoratifs de Paris, Alberto Giacometti réalise cette sculpture. « Sur son pied unique, la Femme-Cuillère s’incurve, sexe-ventre géant resserré à la taille, sous un petit buste, que domine dressé un œil dans la tête minuscule ». (Marcelin Pleynet, in cat. Musée d’Art et d’Industrie, Saint-Etienne, été 1981.)

Alberto Giacometti (1901 - 1966)

Aimé Maeght sera son marchand. C’est en 1951 qu’a lieu la première exposition de l’artiste à la Galerie Maeght à Paris. Alberto Giacometti en collaboration avec Aimé et Marguerite Maeght fera don d’œuvres exceptionnelles, des premières œuvres d’influence surréaliste jusqu’aux œuvres de la fin de sa vie dans les années 60. Ainsi, la Fondation possède la collection la plus importante de cet artiste en Europe, avec le Kunsthaus de Zurich et la Fondation Giacometti à Paris.
Subscribe to our Newsletter
S'inscrire à la Newsletter