Pierre Tal-Coat, Mosaïque murale, 1963-1964
Pierre Tal-Coat, Mosaïque murale, 1963-1964

Mosaïque murale

Le mur d’enceinte réalisé par Tal Coat cerne une partie du jardin de sculptures de la Fondation. Le peintre breton a voulu transposer, dans cette vaste mosaïque de près de cinquante mètres de long, son vocabulaire plastique fait de signes et de traces, qui dans ce contexte mural, font songer à des gravures rupestres. Ce mur est un hommage aux grottes de Lascaux qui ont tant marqué l’artiste. Composé de silex et de galets, Tal Coat l’a réalisé pendant la construction avec les matériaux trouvés sur le chantier… Combien de galets a-t-il cassé pour faire ressortir le silex et le mica qui envoient leurs reflets brillants lorsque le soleil vient lécher le mur ? Et lors de grandes pluies les pierres changent de couleur. Le blanc apparait mais aussi le noir.

Tal Coat (1905-1985)

Pierre Jacob naît en 1905 en Bretagne, à Clohars-Carnoët. En 1927, il prend le surnom de Tal Coat (front de bois) pour éviter toute homonymie avec l’écrivain artiste quimpérois Max Jacob. Peintre, graveur et illustrateur français de l’École de Paris, sa première exposition à la Galerie Maeght a lieu en 1954, c’est le début d’une longue collaboration.
Subscribe to our Newsletter
S'inscrire à la Newsletter