Bernard Moninot. Mémoire du vent. Hommage à Marguerite et Aimé Maeght, 2021

Ecoutez Bernard Moninot

Bernard MONINOT (1949, Le Fay)

Le dispositif inventé, s’apparente à celui d’un sismographe rudimentaire pour enregistrer sur des verres préparés avec du noir de fumée les dessins tracés par le vent qui ont été collectés dans différents pays du monde. Pour l’exposition Bernard Moninot a réalisé une nouvelle collecte dans les jardins de la Fondation Maeght.

La poésie du dispositif imaginé par Bernard Moninot tient à la légère folie de vouloir rendre concret ce qui échappe à toute concrétion. Elle a le sérieux enfantin et la saveur d’une science des chimères. D’ailleurs, la capture du vent dans l’ombre et la légèreté de la fumée y est une sorte de mirage où, précisément, il n’y a rien à voir. Les traces laissées par le balancement du stylet y sont moins la marque d’un trait que celle d’un effacement ; quant à leur faille dans le noir, elles donnent sur la transparence du vent, en confiant à la lumière, au spectre de la lumière, le soin de le révéler dans son absence constitutive et son essence fantomatique.

Subscribe to our Newsletter
S'inscrire à la Newsletter