Jean Degottex, Lignes-Report Noir (III), acrylique et colle sur toile, 30 décembre 1977, 205,5 x 419 cm

Jean Degottex

Jean Degottex passe du signe gestuel apparenté à la calligraphie orientale – que l’on a pu voir dans ses Horsphères des années 1960 à des compositions complexes, loin de la monochromie. Toujours en quête d’un art « minimum », Degottex commence à explorer, dès le milieu des années 1970, une nouvelle technique sur papier qui consiste à reporter par pliage, une moitié de la surface de la feuille sur l’autre. Il utilise ensuite cette technique d’empreintes sur d’autres supports, comme sur ses grandes toiles de lin de la série Lignes-Report : « ce choix minimum de matériau entraîne un minimum de moyen et d’outil. Pour l’opérateur c’est une plus grande liberté de reconnaissance, pour le regardeur une plus grande ouverture de perception ». Réalisant dès lors des peintures noires ou blanches (souvent écrues), il y trace méticuleusement des lignes horizontales ou obliques créant un espace distinct dans ses compositions.

Collection Fondation Gandur pour l'Art

Pour plus d’information : un catalogue a été publié à l’occasion de l’exposition Au cœur de l’abstraction. Collection Fondation Gandur pour l’Art
Edition : Fondation Maeght
Préfaces : Adrien Maeght et Jean Claude Gandur
Textes : Yan Schubert et Lucie Pfeiffer
Reproductions couleurs de toutes les œuvres
184 pages

Subscribe to our Newsletter
S'inscrire à la Newsletter