Jean Degottex, Horsphère 30, Acrylique, peinture vinylique et encre noire sur toile montée sur panneau de bois, 30 mars 1967, 162,3 x 405,6 cm (triptyque)

Jean Degottex

La question du geste est centrale pour Jean Degottex, influencé par les philosophies et les religions extrême-orientales – taoïsme, bouddhisme, zen – qui l’inspirent pour ses réflexions autour du vide et du signe à la fin des années 1950. Il continue d’explorer cette notion du vide, qui reste centrale durant la décennie suivante, dans sa série Horsphères, où le geste, fruit d’une longue méditation, est jeté de manière instantanée sur la toile. Tout comme pour les bombes de Martin Barré, le geste et sa trace, simples mais réfléchis, sont au centre de sa pratique. Dans un autre style que Barré, considéré a posteriori comme l’un des précurseurs de l’art minimal en France, Degottex semble avoir réduit la peinture à sa plus simple expression, proche de la calligraphie extrême-orientale.

Collection Fondation Gandur pour l'Art

Pour plus d’information : un catalogue a été publié à l’occasion de l’exposition Au cœur de l’abstraction. Collection Fondation Gandur pour l’Art
Edition : Fondation Maeght
Préfaces : Adrien Maeght et Jean Claude Gandur
Textes : Yan Schubert et Lucie Pfeiffer
Reproductions couleurs de toutes les œuvres
184 pages

Subscribe to our Newsletter
S'inscrire à la Newsletter