Alberto Giacometti - La Clairière, Place neuf figures

La Clairière, Place, neuf figures, 1950

Les sculptures : La Place (Composition, trois figures et une tête), La Forêt (Place, sept figures, une tête), La Clairière (Composition avec neuf figures), furent toutes les trois créées pendant l’été 1950 et initialement appelées Places. De dimensions très voisines et rappelant celles des Places de 1948, elles présentent toutes des personnages immobiles. « Pendant les mois de mars et avril 1950, j’ai fait chaque jour trois figures (esquisses) de dimensions différentes et des têtes. Je me suis arrêté sans être arrivé tout à fait à ce que je cherchais, mais incapable de détruire les figures qui étaient encore debout à ce moment-là et aussi de les laisser isolées et perdues dans l’espace. Je commençai par faire une composition avec trois figures et une tête, composition qui s’est faite presque malgré moi (ou plutôt elle était faite avant que j’y pense) mais presque immédiatement après j’avais le désir de choses moins rigides sans voir pourtant comment les réaliser : Quelques jours après, en regardant les autres figures qui, pour débarrasser la table, avait été placées au hasard par terre, je m’aperçus qu’elles formaient deux groupes qui me semblaient correspondre à ce que je cherchais. Je montai les deux groupes sur des bases sans le moindre changement et ensuite j’ai travaillé aux figures, je n’ai jamais modifié ni leur place ni leur dimension. A ma surprise, la composition aux neuf figures me semblait réaliser l’impression éprouvée l’automne précédent à la vue d’une clairière (c’était plutôt un pré un peu sauvage, avec des arbres et des arbustes, à la lisière de la forêt) qui m’attirait beaucoup. J’aurais voulu la peindre, en faire quelque chose et je partis avec le regret de la perdre… ». (A.G., 1950, Lettre à Pierre Matisse, in Ecrits, op. cit., 1990, p. 58).

Alberto Giacometti (1901 - 1966)

Aimé Maeght sera son marchand. C’est en 1951 qu’a lieu la première exposition de l’artiste à la Galerie Maeght à Paris. Alberto Giacometti en collaboration avec Aimé et Marguerite Maeght fera don d’œuvres exceptionnelles, des premières œuvres d’influence surréaliste jusqu’aux œuvres de la fin de sa vie dans les années 60. Ainsi, la Fondation possède la collection la plus importante de cet artiste en Europe, avec le Kunsthaus de Zurich et la Fondation Giacometti à Paris.
Subscribe to our Newsletter
S'inscrire à la Newsletter