Pablo Palazuelo, Omphale II, 1962, huile sur toile, 277 x 207 cm

Omphale II

L’omphalos était à Delphes la grosse pierre sacrée qui servait de base au trépied de la Pythie et symbolisait pour les Grecs à la fois la fécondité et le centre du monde.

Pablo Palazuelo (1916-2007)

Après la guerre civile espagnole, Pablo Palazuelo, architecte de formation, décide de se consacrer exclusivement à la peinture. Il s’installe à Paris et ne regagne l’Espagne qu’en 1969. Son travail s’inscrit dans une veine géométrique-abstraite fondée sur l’exploration constante de nouvelles formes et de leurs variations infinies. À cet égard, Omphale II (1962) n’est pas sans rappeler l’intérêt de Pablo Palazuelo pour les structures naturelles — cellules, roches, cristaux — dont il observe attentivement les agencements et la géométrie. Jouant habilement avec les limites du tableau, il équilibre les masses et les lignes de faille, traduisant une puissante impression physique à travers des moyens plastiques d’une grande sobriété.

Subscribe to our Newsletter