Jacques Monory, Pompéi, 1971, huile sur toile, 195 x 390 cm

Pompéi

Les formats des peintures de Jacques Monory sont souvent en rapport avec l’ambition « grand écran » du cinémascope, avec l’appétit majeur du panoramique qui entraîne dans ses vertiges le regard du spectateur. Dans cette peinture emblématique intitulée Pompéi, le souvenir privé prend les dimensions d’une peinture d’histoire. Jacques Monory se représente accroupi dans l’herbe parmi ses amis, dont la photographe Martine Barrat, le musicien Andrew More, les artistes Annette Messager, Christian Boltanski et sa sœur Françoise entourés d’enfants dont Antoine, le fils du peintre. Ensemble, ils partagent un déjeuner au parc de Saint-Cloud aux portes de Paris. Monory attribue un numéro à chacun des participants, qui se rapportent à leurs noms listés en bas du tableau, à la manière d’un cartel dans un musée d’histoire naturelle.

Jacques Monory (1924-2018)

Après une formation de peintre-décorateur à l’école des arts appliqués de Paris, il travaille chez l’éditeur d’art Robert Delpire, où il découvre la photographie. Dans les années 1960, il devient l’un des pionniers du mouvement de la figuration narrative, qui se caractérise par un retour à la figuration, en réaction à l’art abstrait, et loin du Pop Art américain. Passionné de cinéma, il puise également dans l’art de la bande dessinée et de la photographie pour alimenter sa peinture.
Subscribe to our Newsletter