Les Poissons de Georges Braque, 1963, Mosaïc, 460 x 1214 cm.
Georges Braque, Les Poissons, 1963, Mosaïc, 460 x 1214 cm

Les Poissons

Le grand bassin en mosaïque de la Fondation Maeght, Les Poissons (1963), de Georges Braque est une des œuvres importantes et ultimes de l’artiste, qui allie la simplicité d’un matériau traditionnel, à des formes élémentaires et des couleurs retrouvées. Il s’inscrit ainsi dans le projet initial de Marguerite et Aimé Maeght et de l’architecte Josep Lluís Sert, de réaliser un bâtiment qui préserve la nature et intègre les œuvres d’art à l’architecture du lieu. Braque était un artisan qui a toujours gardé ce caractère-là avec cette retenue et cette noblesse de l’amour du métier disait Aimé Maeght

Georges Braque (1882 - 1963)

Avant même qu’Aimé Maeght ait l’idée de créer une fondation, Saint-Paul de Vence est déjà un lieu élu par les artistes. Georges Braque vient y passer, tous les ans, les mois de janvier et février. Marguerite et Aimé Maeght perdent, en 1953, leur fils cadet, Bernard, victime d’une leucémie. Braque les incite alors à entreprendre quelque chose qui aiderait à dépasser leur peine.

Braque a eu une drôle d’idée, il voudrait que je fasse quelque chose pour montrer de la peinture, de la sculpture, quelque chose d’important qui me dépasse, qui m’absorbe, qui me fasse sortir du trou dans lequel cette peine nous a plongés. » rapporte Aimé Maeght à Fernand Léger.

Le projet de la Fondation Maeght est lancé en 1957, les travaux débutent en 1960. Georges Braque supervise alors la pose d’un vitrail dans la chapelle et la réalisation d’une mosaïque dans le bassin du patio. Il décède malheureusement à l’été 1963, quelques mois avant l’inauguration de la Fondation. « De tous les artistes que j’ai connu, y compris Bonnard, reconnaît Aimé Maeght, il est celui que j’ai le plus fréquenté durant près de vingt ans.

Subscribe to our Newsletter