Alexander Calder, Les deux yeux, 1974, gouache sur papier, 75 x 110 cm

Les deux yeux

Célèbre pour ses mobiles et ses stabiles, Alexander Calder entretenait aussi une passion pour la gouache. Il a commencé à peindre des gouaches sur papier à partir du milieu des années 1950 après s’être installé en Touraine, dans le centre de la France. Il avait ainsi baptisé avec humour un de ses ateliers, réservé à la peinture, la « gouacherie », en référence à son utilisation antérieure comme porcherie.

Comme pour ses mobiles, le mouvement reste au cœur de certaines de ses gouaches mais cette fois à plat. On ne manque pas de saisir la parenté entre ces œuvres et celles de Miró, un artiste que Calder rencontra en 1928 à Paris. Les deux artistes nouèrent une intense amitié.

Alexander Calder (1898 - 1976)

Sculpteur et peintre américain, Calder fut mis en contact avec Aimé Maeght par Christian Zervos, éditeur des Cahiers d’art. Il expose ses mobiles dès juin 1950 à la Galerie Maeght. C’est le début d’une longue association. Calder concevra notamment un immense stabile, Les Renforts (1964), visible dans le jardin de sculptures de la Fondation Maeght.
Subscribe to our Newsletter