Ladislas Kijno, Grande stèle pour un tapa - série Retour des Marquises et de l'île de Pâques, 1990, acrylique, encres diverses, empreintes d’écorces de Polynésie sur papier kraft froissé et marouflé sur toile, 240 x 120 cm

Grande stèle pour un tapa

Cette œuvre, hommage à Paul Gauguin, a été réalisée dans la cadre de l’Atelier des Tropiques au Musée Gauguin à Tahiti.

Cette peinture offrande se présente comme un totem païen, et le papier froissé accentue son apparence sculptée. Sur la couleur brune du papier kraft qui forme bas-relief, légèrement brillant, l’acrylique noire se fragmente et tente de s’accrocher en reflétant une lumière fractionnée et caléidoscopique.

Ladislas Kijno (1921-2012)

Kijno effectuera trois séjours à Tahiti, séjours qui couvrent quatre années, de 1988 à 1991 environ. Hâtivement dénommé par l’artiste « Retour de Tahiti », ce titre simplificateur n’exprime pas l’ampleur et l’intensité de la thématique, essentiellement inspirée par l’environnement physique et culturel polynésien, tel qu’il se manifeste en peinture à travers Kijno, confronté à de sourdes réminiscences et questionnant Gauguin, aussi bien l’homme que l’œuvre.

Kijno pousse sa trajectoire jusqu’à l’île de Pâques, que le peintre parcourt en 1989, afin de s’affronter à la rude monumentalité des figures mégalithiques, dont les formes pourraient être les siennes. Il relance ses investigations parmi l’archipel des Marquises, où Kijno aborde en 1990 sur l’île d’Hivaoa, pour aller se recueillir et méditer à Atuona, face à la tombe de Gauguin et songer à sa Maison du jouir.

Subscribe to our Newsletter