The Pol Bury Fountain, 1978, Stainless steel.
Pol Bury, La Fontaine, 1978

Fontaine

Pol Bury érige en 1978 une fontaine dans les jardins de la Fondation Maeght, entre la chapelle et le café F. Cette œuvre est composée de tubes articulés et mobiles en acier inoxydable. Une petite pompe invisible aux visiteurs assure la montée de l’eau au centre de la structure métallique. L’eau, en descendant remplit chaque tube jusqu’à provoquer un mouvement de bascule, brusque et imprévisible, et la chute de l’eau dans la vasque de la fontaine. Le tube ainsi allégé remonte et regagne sa position première jusqu’à ce que l’eau l’emplisse et l’incline de nouveau. Dans un cliquetis léger qui se mêle au murmure de l’eau, les multiples bras de la fontaine se meuvent selon le vent et la poussée du liquide.

« Fontaines ou sculptures, chacune fera ce qu’elle voudra et ce qu’elle pourra. Une fois qu’elles sont dans un lieu, elles ne m’appartiennent plus. Elles vivent leur vie propre avec leur soleil, leur lune, leur pluie. »  Pol Bury

Pol Bury (1922-2005)

Né dans la région de La Louvière en Belgique, la carrière artistique de Pol Bury se déroulera en France et aux Etats-Unis. Ayant participé en 1955 à l’exposition historique “Le Mouvement” à la Galerie Denise René à Paris, il est considéré comme un des pionniers de l’art cinétique. Des premiers reliefs mobiles de 1953 inspirés par les œuvres d’Alexandre Calder jusqu’aux fontaines monumentales en métal, il n’aura cessé tout au long de sa vie d’expérimenter dans une quête permanente de nouveaux moyens d’animer ses créations. 

Subscribe to our Newsletter