Menu

Espace Presse

Connexion

*
*
*Champs requis


Demande d'inscription

Réservée aux professionnels de la Presse, cette inscription permet d'accéder au téléchargement des Dossiers de Presse

*
*
*
*
*
*Champs requis

Communiqués et Dossiers de Presse
accessibles uniquement aux journalistes identifiés

Pour contacter le service presse 

Dezarts (Paris) - Presse nationale et internationale
Noalig Tanguy
+33 (0)6 70 56 63 24
fondationmaeght@dezarts.fr


Fondation Maeght (Saint-Paul de Vence) - Presse locale

Charlène Sokoloff

communication@fondation-maeght.com

 

 

Jan Fabre Ma nation : l’imagination 30 juin - 11 novembre 2018

Du 30 juin au 11 novembre 2018, la Fondation Maeght accueillera l’artiste belge Jan Fabre. L’exposition sera consacrée à ses sculptures essentiellement en marbre et à ses dessins traitant de la pensée, du corps, de nos rêves et surtout, de nos imaginaires en dialogue avec les découvertes scientifiques, avec l’esprit et le cerveau qui deviennent une source, une terre, un personnage dont nous vivons les aventures dans cette exposition, grâce à des œuvres notamment créées pour cet événement.

Grand héritier du surréalisme et du baroque flamand, comme de l’art dramatique et de la danse contemporaine, on ne présente plus Jan Fabre, artiste plasticien créant des sculptures et des installations, grand dessinateur et également artiste de la scène et auteur. Jan Fabre a conçu une exposition « sur-mesure » pour la Fondation Maeght, une exposition qu’il a voulue spirituelle, dans tous les sens du terme, à la fois onirique, grave, mais avec l’ironie des jeux et l’humour à la manière de James Ensor. Il fait dialoguer ses découvertes d’artiste avec celles de la science et de l’histoire des arts. Télécharger

Lee Bae Plus de lumière

Au printemps, du 24 mars au 17 juin 2018, l’artiste coréen Lee Bae investira les espaces de la Fondation Maeght pour y présenter ses peintures, ses sculptures et ses installations spécialement conçues à cette occasion.

Sous le commissariat du critique d’art Henri-François Debailleux, cette exposition met en lumière une œuvre construite autour de mélanges très subtils hérités d’un art abstrait occidental comme de l’arte povera, avec les codes et les pratiques artistiques traditionnels de la culture coréenne. Ainsi chez Lee Bae, l’idée de nature est présente à la fois grâce au feu, au charbon de bois mais également grâce à la symbolique et à l’immatériel du noir. L’artiste aime rappeler que les bois brûlés, le charbon dont il se sert, naissent de la main de l’homme et de sa capacité à transformer cette matière naturelle. Télécharger