Menu
L’ESPRIT D’UNE COLLECTION : LES DONATIONS
L’ESPRIT D’UNE COLLECTION : LES DONATIONS
L’ESPRIT D’UNE COLLECTION : LES DONATIONS

L’ESPRIT D’UNE COLLECTION : LES DONATIONS

1er décembre 2018 au 16 juin 2019

Sous le commissariat du critique d’art Henri-François Debailleux, la Fondation Maeght présente, du 1er décembre 2018 au 16 juin 2019, un nouvel accrochage de morceaux choisis issus de sa collection. Réuni au fil des années grâce aux donations du couple Marguerite et Aimé Maeght en premier lieu, cet extraordinaire ensemble d’œuvres d’art s’est enrichi par la suite grâce aux dons d’artistes, amis, famille, collectionneurs, proches et amoureux de la fondation. C’est cet état d’esprit, de générosité et de bienveillance qui est mis à l’honneur jusqu’au printemps à la Fondation Maeght, dans un accrochage permettant de contempler, avec un regard renouvelé, la diversité et la richesse de l’une des plus importantes collections en Europe de peintures, sculptures, œuvres graphiques et dessins modernes et contemporains.

 

« Collectionner est un état d’esprit et un mode de vie. Chaque collection est ainsi à l’image de celui, celle ou ceux qui la constituent. Comme un miroir en quelque sorte. Elles sont toutes, en théorie, différentes les unes des autres. La collection d’un musée, censée témoigner d’une histoire de l’art, voire l’anticiper, sera forcément toute autre que celle d’une collection particulière, moins exhaustive, moins raisonnée, sans doute plus engagée, plus liée aux coups de cœur et aux passions de ses propriétaires. La collection d’une fondation est encore différente : fruit d’une démarche à la fois privée et publique, elle porte nécessairement la marque de ceux qui l’ont créée et avec le temps, elle s’enrichit de nouvelles acquisitions et de constantes donations. Tel est bien évidemment le cas de la Fondation Maeght, la doyenne des fondations françaises inaugurée en 1964 avec les artistes – Braque, Miró, Giacometti… – qui faisaient partie de la famille de Marguerite et Aimé Maeght, les fondateurs. Depuis, la collection n’a jamais cessé de s’étoffer au fil des ans au point d’atteindre aujourd’hui plus de dix mille références parmi lesquelles quelques centaines de donations depuis une dizaine d’années. Elles proviennent pour la plupart d’un cercle de proches, famille, anciens directeurs, collectionneurs, Société des Amis de la Fondation, qui avec générosité partagent leur passion avec le plus grand nombre. De par leurs différentes provenances, ces œuvres constituent forcément un ensemble disparate au sein duquel des tendances, des regroupements, des dialogues sont possibles. C’est précisément cette variété qui rend la collection dynamique et cette diversité qui la rend vivante. »

Henri-François Debailleux, commissaire de l’exposition

 

Le parcours de l’exposition offre ainsi de redécouvrir des œuvres d’artistes majeurs du 20e siècle tels Georges Braque, Alexander Calder, Marc Chagall, Eduardo Chillida, Fernand Léger ou encore Joan Miró, comme des œuvres d’artistes plus contemporains, toutes représentatives des liens d’amitié et de plus de 50 années d’histoire de la Fondation Maeght. Ce nouvel accrochage permet également de dévoiler des œuvres, inédites ou présentées lors d’expositions temporaires, entrées dans la collection ces dix dernières années grâce aux dons, entre autres :

  • d’Adrien Maeght (Gérard Gasiorowski, 2013) et Isabelle Maeght (Simone Gori, 2012)
  • de la Société des Amis de la Fondation Maeght (donation de 90 œuvres en 2009, achat d’une œuvre de Philippe Perrin en 2011 et souscription pour une œuvre de Jörg Immendorff en 2016)
  • des artistes Pier Paolo Calzolari (2008), Jacques Monory (2009), Gérard Fromanger (2010), Djamel Tatah (2013), Marco Del Re (2014), Gérard Garouste (2015), Wolfgang Gäfgen (2016), Louis Cane (2016), Anne Tréal-Bresson (2016), Eduardo Arroyo (2017), Ra’anan Lévy (2018), Lee Bae (2018)
  • des collectionneurs et passionnés d’art Michel Angel (Alekos Fassianos, 2009), Barry Joule (atelier Francis Bacon, 2014), Christian Scheffel (Sui Jianguo, 2016), Oda Jaune (Jörg Immendorff, 2016), Michel Enrici (Gérard Gasiorowski, 2017), Catherine Prévert (Max Ernst, 2018), Anne Marchand (Gina Pane, 2018), Bernard Massini (Ronan Barrot, Louis Cane, Denis Castellas, Daniel Clarke, Vincent Corpet, Sylvie Fajfrowska, Julie Faure-Brac, Axel Pahlavi, Stéphane Pencréac’h, Assan Smati, Djamel Tatah, 2018).

 

Plus de 80 artistes exposés : Jean-Michel ALBEROLA, Pierre ALECHINSKY, Pat ANDREA, ARMAN, Eduardo ARROYO, Francis BACON (atelier), BALTHUS, Miguel BARCELÓ, Ronan BARROT, Jean BAZAINE, Anna-Eva BERGMAN, Georges BRAQUE, Alexander CALDER, Pier Paolo CALZOLARI, Louis CANE, Denis CASTELLAS, Marc CHAGALL, Eduardo CHILLIDA, CHRISTO, Daniel CLARKE, Vincent CORPET, Henri CUECO, Nicolas DE STAËL, Marco DEL RE, Pierre DMITRIENKO, Eugène DODEIGNE, Burhan DOGANÇAY, Alain DOMINGO, Max ERNST, ERRÓ, Sylvie FAJFROWSKA, Alekos FASSIANOS, Pierre FAUCHER, Julie FAURE-BRAC, François FIEDLER, Jean-Michel FOLON, Lars FREDRIKSON, Gérard FROMANGER, Wolfgang GÄFGEN, Gérard GAROUSTE, Gérard GASIOROWSKI, Alberto GIACOMETTI, Simone GORI, Juan GRIS, Hans HARTUNG, Jörg IMMENDORFF, Ellsworth KELLY, Joël KERMARREC, Ladislas KIJNO, Peter KLASEN, Jean LE GAC, LEE Bae, Fernand LÉGER, Ra’anan LEVY, Anne MADDEN, Brice MARDEN, Henri MATISSE, Jean-Michel MEURICE, Henri MICHAUX, Joan MIRÓ, Bernard MONINOT, Jacques MONORY, OH Sufan, Denis OPPENHEIM, Axel PAHLAVI, Pablo PALAZUELO, Gina PANE, Stéphane PENCRÉAC’H, Philippe PERRIN, Ernest PIGNON-ERNEST, Paul REBEYROLLE, Antonio RECALCATI, Assan SMATI, Pierre SOULAGES, Peter STÄMPFLI, Saül STEINBERG, SUI Jianguo, Sam SZAFRAN, Pierre TAL-COAT, Antoni TÀPIES, Djamel TATAH, Hervé TÉLÉMAQUE, Anne TRÉAL-BRESSON, Raoul UBAC, Claude VIALLAT, Jan VOSS.