Menu

Vladimir VELICKOVIC

(1935)


Né à Belgrade, Wladimir Vélickovic est diplômé de l’école d’architecture de cette ville, et s’installe à Paris en 1966 pour se consacrer à la peinture. Il se dit exister « entre deux espaces géographiques », la Serbie et la France. Son enfance a été marquée par la période nazie, et on retrouve dans son œuvre la cruauté et le tragique des années de guerre. Son œuvre figurative privilégie la représentation de l’homme, de la nature et de l’animal, « les rats, les chiens et les oiseaux de proie, rapaces, charognards qui se nourrissent de cadavres ». La violence, qui est aussi celle qu’il inflige aux supports lorsqu’il dessine ou peint, doit selon lui faire réagir le spectateur par l’adhésion ou le rejet. Ces images renvoient à une guerre plus récente, celle de Yougoslavie, et aux atrocités qu’elle a engendrées, et placent leur auteur parmi les grands peintres d’histoire du passé.

Vladimir Velickovic à la Fondation Maeght
Vladimir Velickovic à la Fondation Maeght, 2017

La Fondation conserve deux peintures et des dessins de l'artiste dans sa collection.