Menu

Victor VASARELY

(1906 - 1997)


Artiste plasticien hongrois, Victor Vasarely entreprend en 1925 des études de médecine à l’université de Budapest, qu’il abandonne deux ans plus tard pour s’inscrire aux Beaux-Arts puis au Muhëly, l’école du Bauhaus de Budapest. Durant cette période, il s’initie aux tendances du constructivisme et découvre l’art abstrait. En 1930, Vasarely s'installe à Paris avec sa femme Claire, artiste peintre. Il est engagé chez Havas, l’agence de publicité, ainsi que chez Draeger, célèbre imprimeur de l’époque, comme graphiste. Il abandonnera progressivement les arts appliqués pour se tourner vers une création picturale abstraite. Les séjours qu’il va effectuer à Belle-Isle et à Gordes vont être d’une importance capitale. Les œuvres réalisées pendant ces séjours (1947-1958) marquent le début d’une véritable démarche abstraite. Il alterne peintures sur toile et sur murs et passe de la bi à la tridimensionnalité, aspirant à la réalisation d’œuvres à l’échelle monumentale et à leur intégration à l’architecture contemporaine (Cité universitaire de Caracas, 1954 ; musée de Jérusalem, 1967 ; la faculté des sciences à Paris, l’université de Bonn, ou encore la tribune olympique de Grenoble en 1968).

Ses travaux, basés sur l’introduction du mouvement dans l’art par la participation du spectateur ou l’illusion d’optique, placent Victor Vasarely comme un des fondateurs de l’art cinétique. C’est en 1955, à la galerie Denise René à Paris, que Vasarely expose ses recherches sur le thème du mouvement avec d'autres artistes tels que Duchamp, Man Ray, Calder, Tinguely, ou Agam. Vasarely fait paraître ses Notes pour un manifeste dans la plaquette de l'exposition, Manifeste jaune (à cause de la couleur du papier utilisé), il est alors promu chef de file du cinétisme. Jusqu'en 1960, le principe de l'illusion d'optique procède de l'unité plastique constituée de deux formes couleurs contrastées, le noir et le blanc. Puis, la couleur éclate, dans les œuvres de Vasarely. Avec des unités bicolores, il invente son Alphabet d’Unités Plastiques (en tout 30 formes et couleurs) qui va permettre la création d'un langage universel compréhensible par tous. Il reçoit le Prix Guggenheim à New York en 1964. En 1965, il participe à l'exposition « Responsive Eye » au Musée d'Art Moderne de New York, consacrée à l'Op Art. L'exposition confirme alors sa réputation internationale comme père et maître de l'Art optique. À partir de 1968, Vasarely joue sur la déformation des lignes, des perspectives pour obtenir de spectaculaires effets d’optiques (période "Vega").

Victor Vasarely crée à Aix-en-Provence, en 1971, la Fondation Vasarely, reconnue d'utilité publique. Ses collections comprennent celles du musée didactique de Gordes (1970-1997) et le centre architectonique d'Aix-en-Provence (1976) ainsi que deux musées didactiques à Pécs (1976) et à Budapest (1986).

Gaia VIII
Gaia VIII, 1975

Sérigraphie
83 x 83 cm
Collection Fondation Maeght