Menu

Geer VAN VELDE

(1898 - 1977)


Après un apprentissage comme peintre-décorateur dans les années 1920, Geer van Velde décide de se consacrer exclusivement à la peinture. Il rejoint son frère Bram à Paris en 1925 où il expose au Salon des indépendants de 1926 à 1930 des toiles juxtaposant leurs couleurs pures sur des fonds en camaïeu ou des objets monochromes. Il rencontre Samuel Beckett en 1937 et par son intermédiaire Peggy Guggenheim, qui lui organise sa première exposition à Londres. C’est un échec. De 1938 à 1944, il est à Cagnes-sur-Mer, se lie d’amitié avec Pierre Bonnard et travaille à la recherche d’une géométrie souple et transparente. Revenu à Paris en 1944, il s’installe à Cachan et poursuit sa quête de l’épure de la composition. Geer van Velde effectue de nombreux voyages (Irlande, Grèce, Italie, Algérie, Jérusalem) et participe à plusieurs expositions en France et à l’étranger. En 1945, il expose au Salon de mai et au Salon des réalités nouvelles. La galerie Maeght lui consacre sa première exposition personnelle à Paris en 1946. Plusieurs expositions de groupe se succèdent dans les années 1950 (Museu de Arte Moderna de São Paulo en 1949 ; exposition itinérante à Montevideo, Caracas, Lima en 1950 ; Kunsthalle de Berne en 1952 ; Stedelijk Museum d’Amsterdam en 1953…). Il participe à la Documenta 2 à Kassel en 1959 ; et à l’exposition « Dix ans d’art vivant 1945-1955 » à la Fondation Maeght en 1966. En 1973, la ville de Cachan organise une exposition intitulée « Hommage à Georges Braque et Geer van Velde ».

Composition - Entre la sérénité et l'inquiétude
Composition - Entre la sérénité et l'inquiétude, 1964

Huile sur toile
162 x 162 cm
Don Marguerite et Aimé Maeght