Menu

Gérard TITUS-CARMEL

(1942)


De 1958 à 1962 Gérard Titus-Carmel étudie dans l’atelier de gravure et d’orfèvrerie de l'Ecole Boulle. Il partage quelques temps un atelier à Arcueil avec les artistes Antonio Segui et Vladimir Velickovic. Sa première exposition personnelle se déroule en 1964. Dès ses premières expositions, dans les années 60, ses toiles et ses dessins, ses lithographies et ses gravures révèlent un goût puissant pour la littérature, comme en témoignent aussi les titres et les dédicaces de ses tableaux. Très vite, son travail s’organise en suites et en séries - chacune datée et close sur un titre – qui, ajoutées les unes aux autres, forment un récit. Travaillant autour d’un objet ou d’un thème, il s'intéresse aux processus de décomposition ou d’usure d’une forme ce qui l’amène à concevoir des installations qui mettent en jeu la dégradation de l'objet.

Dès le début des années 70, il commence à participer régulièrement aux plus importantes expositions internationales d’estampes – Kraków, Paris, Ljubljana, Grenchen, Bradford, Tokyo, Baden-Baden – ainsi qu’aux grandes expositions consacrées au dessin – Darmstadt, Lübeck, Rijeka, Christchurch, Edmonton. Au début des années 80, après quinze années consacrées au dessin et à la gravure, Titus-Carmel revient à la peinture, procédant toujours par ensembles.

Gérard Titus-Carmel a illustré de nombreux ouvrages de poètes et d’écrivains (Jacques Dupin, Philippe Jaccottet…), et a publié lui-même une quarantaine de livres, dont plus de vingt recueils de poésie, ainsi que des essais sur l’art et la littérature. Gérard Titus-Carmel écrit, dessine, grave, peint, découpe, ré-assemble, incruste, maroufle. Il vit et travaille à Oulchy-le-Château dans l’Aisne où il possède un ancien carmel.

Octobre
Octobre, 1979

Crayon gras rouge, lavis d'encre, crayon et mine de plomb sur papier
121 x 80 cm
Don de la Société des Amis de la Fondation Maeght, 2009