Menu

Saül STEINBERG

(1914 - 1999)


Né en Roumanie, Saul Steinberg entreprend des études de lettres dans son pays avant de partir pour l’Italie en 1933 pour fuir l’antisémitisme. En 1940 il obtient son diplôme d’architecture à l’école polytechnique de Milan où il commence à publier dans la presse antifasciste des dessins satiriques très appréciés. Il doit de nouveau émigrer et arrive aux Etats-Unis pendant les années de guerre, où il collabore avec le magazine The New Yorker qui publiera près de 1200 de ses dessins. Essentiellement dessinateur, il est également illustrateur et scénographe. Il intervient comme caricaturiste et satiriste dans un domaine entre l’invention et le pastiche et utilise tous les media du dessin, crayon noir et de couleur, fusain, gouache aquarelle, mais aussi le collage. L’humour faisant partie intégrante de ses œuvres, l’écriture et la calligraphie (« je suis un écrivain qui dessine ») appuient et accompagnent très souvent l’image et la ligne.

Eugène Ionesco disait de lui : « Je crois qu’aucun autre artiste n’a su comme lui ou n’a réussi comme lui à faire de la caricature un langage et une critique métaphysiques ».

Saül Steinberg à la Fondation Maeght
Saül Steinberg à la Fondation Maeght, 1979

La Fondation conserve plusieurs dessins de l'artiste dans sa collection.