Menu

Jean-Pierre PINCEMIN

(1944 - 2005)


Né à Paris, Jean-Pierre Pincemin découvre l’art durant sa scolarité, faisant l’école buissonnière pour aller visiter le musée du Louvre, et travaille en usine après avoir obtenu un CAP de tourneur. Autodidacte, il se met à peindre et sculpter, et pendant son temps libre visite les galeries, s’intéresse au jazz et au cinéma. Ses premières œuvres s’inspirent de la mécanique et du monde industriel, sa pratique étant très éloignée des outils traditionnels de l’artiste. Il rencontre Claude Viallat en 1967 et expose ses œuvres pour la première fois en 1968. En 1970, à l’occasion d’une exposition au musée d’art moderne de la ville de Paris Viallat et d’autres artistes fondent le groupe Supports-surfaces que Pincemin rejoint un peu plus tard. Il produit des œuvres géométriques et architecturées, dans l’esprit du groupe qui rompt la hiérarchie entre le motif et la toile. Il s’en affranchit en 1973 puis à partir des années 1980 se met à sculpter des œuvres monumentales et à graver.