Menu

Brice MARDEN

(1938)


Alors que ses parents le destinent à l'hôtellerie, Brice Marden s'inscrit à la Boston University Scool of Fine and Applied Arts en 1957, puis en 1961, il entre à l'Université de Yale où il suit les cours de Josef Albers. Il y rencontre Richard Serra et Robert Mangold. Son diplôme obtenu, il s’installe à New York en 1963, date de sa première exposition. « Les tableaux sont réalisés dans un état hautement subjectif confiné à un cadre spartiate. À l'intérieur de ces limites strictes, limites où m'a conduit ma peinture, j'essaie de donner au spectateur quelque chose auquel il va réagir subjectivement. Je crois que ce sont des tableaux très émotionnels que l'on ne doit pas admirer pour des raisons d'ordre technique ou intellectuel mais que l'on doit éprouver », dit-il. En 1964, Brice Marden commence à moduler des variations de gris dans une série de tableaux monochromes. Il expose ses peintures monochromatiques, lors de sa première exposition personnelle à la Wilcox Gallery en Pennsylvanie (1964). Il passe quelques mois à Paris (printemps et été 1964) et s’y inspire du travail d’Alberto Giacometti. En 1966, il devient le principal assistant de Robert Rauschenberg. De 1969 à 1974, il enseigne la peinture à l’École des arts visuels de New York. Son admiration pour les peintres Zurbaran et Édouard Manet, l'amène à réaliser des tableaux proches du monochrome pour lesquels il n'emploie qu'un minimum de couleurs neutres, grises et noires ou tirant sur l'ocre, mates de préférence. Pour sa série Grove group (1979-1980) inspirée de la mer, du ciel et de la terre de la Grèce, il compose lui-même des couleurs (pigment à l'huile, cire et térébenthine) qui réfléchissent très peu de lumière. En 1975, le musée Guggenheim de New York lui consacre une rétrospective. Au milieu des années 80, influencé par la calligraphie extrême-orientale (voyage en Thaïlande), il adopte une abstraction gestuelle (série Cold Mountain, 1991). Il peint à la cire ou à l’encaustique. Ses expositions circulent en Europe, notamment au Musée d’art moderne de la ville de Paris (1992). Le MoMA de New York organise en 2006, une importante rétrospective de ses peintures et dessins. Alors que cette exposition est encore en cours, Brice Marden entreprend un tour du monde.

Brice Marden vit et travaille entre New York et l’île grecque d’Hydra.

Untitled 73E
Untitled 73E, 1973

Fusain sur papier
104 x 75 cm
Don de la Société des Amis de la Fondation Maeght, 2009