Menu

Ladislas KIJNO

(1921 - 2012)


Ladislas Kijno est né à Varsovie, sa famille vient s’installer en France en 1925. Il commence à dessiner et peindre dès l’enfance, et entreprend des études de philosophie à Lille en 1938. En 1947 il rencontre Germaine Richier, et réalise un tableau de la Cène pour l’église d’Assy en Haute-Savoie. Il s’installe à Antibes en 1956, se lie d’amitié avec Hans Hartung, Alberto Magnelli, rencontre Pablo Picasso. Il commence à peindre sur des papiers froissés dans les années 1950. Comme Tàpies, je fais de la spéléologie mentale. Partant des formes primitives de l’homme, je pars à la découverte d’un nouveau monde. Nous sommes comme des sorciers. Le spectateur doit entrer dans cette danse rituelle. Vécue comme un sacerdoce, une liturgie païenne, la peinture me fait rechercher le secret profond de l’univers où vit l’homme. En 1960 il s’installe dans les Yvelines et débute la série des Ecritures blanches. Son œuvre s’accompagne d’une activité militante qui culmine dans les années 1968-1970.