Menu
Vernissage de l'exposition

Vernissage de l'exposition

"Ma nation : l'imagination" de Jan Fabre

Du 30 juin au 11 novembre 2018, la Fondation Maeght accueillera l’artiste belge Jan Fabre. L’exposition sera consacrée à ses sculptures essentiellement en marbre et à ses dessins traitant de la pensée, du corps, de nos rêves et surtout, de nos imaginaires en dialogue avec les découvertes scientifiques, avec l’esprit et le cerveau qui deviennent une source, une terre, un personnage dont nous vivons les aventures dans cette exposition, grâce à des œuvres notamment créées pour cet événement.

Grand héritier du surréalisme et du baroque flamand, comme de l’art dramatique et de la danse contemporaine, on ne présente plus Jan Fabre, artiste plasticien créant des sculptures et des installations, grand dessinateur et également artiste de la scène et auteur. Jan Fabre a conçu une exposition « sur-mesure » pour la Fondation Maeght, une exposition qu’il a voulue spirituelle, dans tous les sens du terme, à la fois onirique, grave, mais avec l’ironie des jeux et l’humour à la manière de James Ensor. Il fait dialoguer ses découvertes d’artiste avec celles de la science et de l’histoire des arts.

Jan Fabre se veut à la fois « guerrier et serviteur de la beauté ». Son œuvre répondra à la beauté de la Fondation, qu’il considère comme un haut lieu de la création, par sa scénographie, par la beauté de ses sculptures où le marbre, la blancheur, les opalescences, les transparences répondront aux associations libres de ses dessins et de ses collages. C’est une danse de la pensée et du corps avec les éléments, les autres règnes, les fictions les plus surprenantes, qui se déploiera ainsi dans la fondation.

Jan Fabre est né en 1958 à Anvers en Belgique où il vit et travaille. Homme de théâtre et chorégraphe internationalement reconnu, Jan Fabre développe depuis quarante ans une œuvre plastique autour de matériaux divers : crayon, encre Bic, sang, larmes, élytres de scarabées, os, animaux naturalisés, verre de Murano, bronze et marbre. Grand dessinateur, Jan Fabre réalise des sculptures et des installations qui explorent la question de la métamorphose, le dialogue entre art et sciences, le rapport de l’homme à la nature ou encore la question de l’artiste comme « guerrier et serviteur » de la beauté.

Jan Fabre, à titre personnel, a exposé dans le monde entier : depuis 2000 par exemple au musée SMAK à Gand (2002), à la Fondation Joan Miró à Barcelone (2003), au MAC à Lyon (2003 et 2016), au M HKA, musée d’art contemporain, et au Musée Royal des Beaux-Arts à Anvers (2006), au Musée du Louvre à Paris (2008), au 21st Century Museum of Contemporary Art à Kanazawa au Japon (2010), au Museum of Arts and Design à New-York (2010), au Kröller-Müller Museum à Otterlo aux Pays-Bas (2011), au Kunsthistorisches Museum à Vienne (2011), au Musée d’Art Moderne de Saint-Etienne Métropole (2012), au Palais des Beaux-Arts à Lille (2013), au MAXXI à Rome (2013), au Busan Museum of Art à Busan en Corée du sud (2013), au PinchukArtCentre à Kiev (2014), au Forte di Belvedere, à la Piazza della Signoria & au Palazzo Vecchio à Florence (2016), au Musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg (2016), mais également à la biennale de Venise (par exemple Glass and Bone Sculptures 1977-2017, Abbazia di San Gregorio).

Parmi les expositions en cours nous signalons My Queens (20.04-19.08.2018) aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et Jan Fabre. Stigmata. Actions and Performances 1976-2017 au CAAC de Séville (23.03-02.09.2018). Durant la manifestation Palerme Capitale Culturelle de l’Italie, MondoMostre organisera l’exposition Jan Fabre. Ecstasy & Oracles dans différents lieux en Sicile (juin-octobre 2018).