Menu

Pierre FAUCHER

(1960)


Né à Paris, Pierre Faucher s’intéresse au monde du décor et des effets spéciaux, et étudie le graphisme et la publicité avant de s’inscrire à l’école des Beaux-Arts où il suit les cours du sculpteur Georges Jeanclos. Il modèle l’argile, réalise des architectures miniatures en terre cuite, puis choisit la peinture. Comme Gérard Gasiorowski, dont il occupe l’atelier après la disparition, il questionne l’art de peindre sans artifices, à partir d’un métier de créateur qu’il remet sans cesse en cause. Il fait partie de l’exposition « Dix jeunes peintres pour demain » de la maison de la culture d’Amiens en 1986. Passionné depuis son enfance par les guerres du 20ème siècle, il part en 1988 pour Naples à la découverte de l’histoire des batailles de 1944 au Monte Cassino et remplit ses carnets de croquis d’ânes, de casques, de brancards, de bidons, séries s’inspirant en partie aussi de l’œuvre de Curzio Malaparte (La guerre, La peau). Il les expose la même année à Paris et participe à la F.I.A.C. de Paris (foire internationale de l’art contemporain). Il est pensionnaire de la villa Médicis à Rome entre 1989 et 1990.