Menu

Eugène DODEIGNE

(1923 - 2015)


 Dès l'âge de treize ans, Eugène Dodeigne apprend la taille de la pierre avec son père. Celui-ci est tailleur de pierre, il l’enverra prendre des cours de dessin et de modelage à Tourcoing puis à l'Ecole des Beaux-arts de Paris. Sa première exposition personnelle se déroule en 1953 à la galerie Marcel Evrard à Lille. Dodeigne adopte dès 1955 la pierre bleue de Soignies comme matériau de prédilection, qu’il sculpte d’abord, inspiré par Constantin Brancusi, dans des volumes lisses et denses. Influencé par l’informel mais aussi le biomorphisme de Jean Arp, il ne quitte cependant jamais le registre de la figuration. En 1960, il opte pour une figuration expressive en choisissant l'esthétique de la pierre éclatée tout en assimilant le dépouillement d’Alberto Giacometti et de Germaine Richier. De 1957 à 1960, il enseigne à l’école supérieure des arts Saint-Luc à Tournai (Belgique). Il obtient une reconnaissance internationale dans les années 60 en exposant notamment dans plusieurs galeries parisiennes puis à Berlin, Hanovre, Rotterdam ou encore Bruxelles. Il participe, dans les années 70, au développement de la monumentalisation des sculptures en plein air avec le Groupe des dix (Fondation Prouvost, Marcq en Baroeul). Adepte de la taille directe, il rend même visible dès les années 80, dans ses pierres monumentales, les traces des outils qui les ont dégrossies. Ses participations à la Biennale de Paris en 1985, à une exposition au Musée Rodin en 1988 ou encore une exposition à la Fondation de Coubertin en 2002, attestent de la portée croissante de l'œuvre de Dodeigne dans l'histoire de la sculpture de la seconde partie du XXe siècle. Installé depuis 1950 dans le Nord-Pas-de-Calais à Bondues, le sculpteur décède en 2015 à l’âge de 92 ans. Plusieurs de ses œuvres sont visibles à Dunkerque au LAAC ou encore à Villeneuve d’Ascq au LaM et son œuvre figure également dans de nombreuses collections publiques en Europe du Nord (Allemagne, Autriche, Belgique, Norvège, Pays-Bas). Ces fusains, faisant partie des collections permanentes, sont régulièrement exposés au MUba de Tourcoing.

Saint Bernard
Saint Bernard, 1968

Pierre de Soignies
h = 180 cm
Collection Fondation Maeght