Menu

Jan VOSS

(1936)


Né à Hambourg, élève à l’école des beaux-arts de Münich de 1955 à 1960, Jan Voss vient vivre à Paris la même année, participant à de nombreuses expositions collectives d’avant-garde, salon de la jeune peinture, salon de mai. L’A.R.C. du musée d’art moderne de Paris lui consacre une rétrospective en 1978. Il est professeur à l’école des beaux-arts de 1987 à 1992. À partir du début des années 1960 on trouve dans son œuvre l’influence de la bande dessinée et du pop art américain. Mais son inspiration est déroutante et changeante, se voulant en contradiction avec les courants contemporains, et ses techniques sont très éclectiques, aquarelle transparente ou huile épaisse, apparition de collages. A la fin des années 1960 et au début des années 1970, la ligne prend de plus en plus d’importance, il réalise de grands dessins peints au trait au pinceau, revenant à un métier plus homogène. Il couvre toute la surface de la toile, fait intervenir des pictogrammes et des idéogrammes. Ces courbes ininterrompues reliant les formes les unes aux autres, très admirées par Pierre Alechinsky, autre réinventeur de savoirs faire graphiques et picturaux visionnaires, sont commentées par le philosophe Yves Michaud comme une « ligne en balade ». Il commence aussi à produire des objets en relief.