Menu
Le site

Peintres et sculpteurs ont collaboré avec Sert, l'architecte catalan, en créant des œuvres intégrées au bâtiment et à la nature. L'ensemble mêle espaces intérieurs et extérieurs avec le jardin de sculptures, les cours, terrasses et patios, les salles d'exposition, la chapelle, la bibliothèque et la librairie.

Véritable écrin de verdure, le jardin de sculptures est conçu pour présenter l’art moderne et contemporain sous toutes ses formes. Au hasard de la promenade dans ce jardin d’entrée, passage près de la céramique de Fernand Léger, de la fontaine ludique de Pol Bury, du stabile monumental d’Alexander Calder ou de la sculpture éolienne de Takis, mais aussi des sculptures de Jean Arp, Anthony Caro, Damien Cabanes, Eduardo Chillida, Erik Dietman, Barbara Hepworth, Fabrice Hyber, Joan Miró… présentées au rythme des saisons.
D’autres œuvres sont directement intégrées aux bâtiments : la mosaïque du mur d’enceinte est réalisée par Pierre Tal-Coat., et celle de Marc Chagall, dont les Amoureux sont installés sur le mur de la librairie ; des vitraux de Braque et d’Ubac, auteur également d’extraordinaires reliefs en ardoise, illuminent la chapelle St Bernard.

Sans oublier, bien sûr, l’extraordinaire jardin-labyrinthe de Miró auquel nous sommes conduits par un fil d’Ariane dès notre entrée dans la Fondation.

Le Jardin des sculptures

  La Fontaine Pol Bury
La Fontaine de Pol Bury avec ses bras articulés desquels l’eau jaillit est une sculpture originale et ludique autour de laquelle le visiteur peut s’asseoir au sein d’un site poétique.

  Le Stabile d'Alexandre Calder
Les Renforts, stabile monumental d’Alexander Calder datant de 1963, trône dans le jardin de sculptures au milieu des pins.

  La Chapelle Saint Bernard
La chapelle dédiée à St Bernard, édifice consacré, renferme un Christ espagnol du XIIème siècle et un chemin de croix en ardoise sculptée signé Raoul Ubac. Ce dernier a également conçu un vitrail La Croix et le Rosaire, et George Braque un Oiseau Blanc qui incarne le sacré.

Le Bassin de Georges Braque
Georges Braque a imaginé, pour le patio intérieur de la Fondation, un bassin de mosaïque où « nagent » Les Poissons, 1963.

La Cour Giacometti
Les sculptures, dont le célèbre Homme qui marche (1960), ont été disposées par Alberto Giacometti dans la cour centrale qui, aujourd’hui, porte son nom.

Le Labyrinthe Miro
Le labyrinthe Miró, œuvre monumentale in situ, est peuplé de sculptures et de céramiques. Conçu par l’artiste avec son ami le céramiste Josep Llorens Artigas, nous sommes conduits par un fil d’Ariane, dans un espace unique où l’on croise des personnages et figures oniriques : un Œuf, un Lézard, une Fourche… dominés par un arc de triomphe animal inspiré par les grandes mythologies grecques et catalanes.