Menu

Joan MITCHELL

(1925 - 1992)


Joan Mitchell a étudié à l’Art Institute of Chicago puis vient à Paris en 1948 où sa peinture évolue vers une abstraction teintée d’expressionnisme. À New York, elle s’inscrit dans le courant de l’Action Painting au sein duquel l’accent est mis sur la visibilité du geste de l’artiste sur des toiles de grand format. Elle se partage un temps entre les États-Unis et la France puis s’installe définitivement en France à Vétheuil près de Giverny.

Mon paysage
Mon paysage, 1967

Huile sur toile, 260 x 180 cm
Collection Fondation Maeght, Saint-Paul de Vence

Ce grand format, à la peinture à l’huile dense et subtile qui laisse apparaître le blanc de la toile, nous invite à plonger dans ce paysage réduit à une symphonie de bleus, verts et rouges. Le titre nous indique qu’il s’agit d’un paysage qui n’est pas la représentation d’un endroit précis mais la synthèse de paysages aimés par l’artiste. Joan Mitchell puise dans ses souvenirs mais plus qu’une image, elle cherche à traduire les sentiments que lui a inspiré son expérience de la nature telle «le sentiment d’un tournesol fanant».